SCA ALBI SUA AGEN RUGBY stade aurillacois ASBH BEZIERS BO BIARRITZ SUA AGEN RUGBY SUA AGEN RUGBY SUA AGEN RUGBY SUA AGEN RUGBY massy rugby SUA AGEN RUGBY montauban rugby SUA AGEN RUGBY SUA AGEN RUGBY USAP PERPIGNAN SUA AGEN RUGBY

Chapeau Messieurs !

Pour cette dernière à Trélut, le TPR recevait l’US Dax, une équipe en quête de victoire pour se sauver de la relégation. Les Tarbais avaient à cœur de terminer en beauté et d’assurer le maintien sportif devant leurs supporters qui s’étaient déplacés très nombreux pour les remercier. Que d’émotions au retour de l’échauffement quand joueurs, staff et dirigeants passaient au milieu d’une magnifique haie d’honneur, sous les acclamations du peuple bigourdan pour rejoindre les vestiaires ! La rencontre s’annonçait très engagée et elle le fut jusqu’au bout !

Dès leur entrée sur la pelouse, juste avant le coup d’envoi les deux formations se défient déjà du geste et du regard. Cette rencontre capitale disputée sous une pluie fine sent la poudre ! Sur la première mêlée, les Bigourdans mettent les Landais au supplice. Vexés, ces derniers se rebellent avec une « belle » bagarre générale. M. Blasco-Baqué calme aussitôt les esprits en sortant deux cartons rouge à l’encontre du capitaine tarbais Benjamin Collet et du pilier dacquois Faitotoa. Au bout à peine de cinq minutes de jeu, les deux équipes se retrouvent chacune à 14 et Sebastián Poet, des 40 mètres en biais, ouvre le score. Les Landais répondent aussitôt par l’intermédiaire leur ouvreur Julien Peyrelongue pour un hors-jeu tarbais. Les Bigourdans, très décidés, repartent à la charge et Nicolas Vergallo sur une belle relance est stoppé par un plaquage haut. Sebastián Poet, de plus de 40 mètres en coin, redonne l’avantage au TPR. Les Haut-Pyrénéens, déchaînés, mettent la main sur le ballon et se heurtent à une solide défense landaise qui finit par se mettre à la faute. La mêlée bigourdane est souveraine mais Sebastián Poet laisse passer l’occasion d’aggraver le score sur deux pénalités lointaines. Les Tarbais ne se découragent pas pour autant ! Ils pensent faire un premier break quand leur ailier Sionasa Vunisa conclut une magnifique attaque mais M. Blasco-Baqué refuse ce bel essai pour un très léger en-avant au départ de l’action. Les Pyrénéens, très vaillants, monopolisent le cuir et mettent à nouveau les Dacquois à la faute. Sebastián Poet, des 30 mètres en biais, retrouve la réussite et permet aux siens de mener 9 à 3 à la pause.

Au retour des vestiaires, les Bigourdans repartent pied au plancher. Face au vent, ils lancent de belles attaques qui se brisent sur une défense landaise intraitable. Les Dacquois résistent et parviennent à investir les 22 mètres pyrénéens. Les Tarbais commettent une faute au sol pour enrayer une attaque de l’USD. Des 20 mètres sur le côté, Julien Peyrelongue ramène les siens à trois longueurs du TPR. Les deux équipes se rendent alors coup pour coup et n’hésitent pas à envoyer du jeu malgré un ballon glissant. Les Bigourdans sont impériaux dans le combat au sol et en mêlée fermée tandis que les Landais s’appuient sur une conquête en touche très performante et sur de beaux ballons portés. Les défenses acharnées tiennent bon. Le TPR  se donne un peu d’air quand Sebastián Poet passe sa quatrième pénalité de la soirée pour une nouvelle faute dacquoise au sol. Les Tarbais veulent enfoncer le clou sur une pénaltouche, mais l’alignement adverse leur subtilise cette munition ô combien importante ! Menés 12 à 6 à dix minutes de la fin, les Landais lancent toutes leurs forces dans la bataille pour marquer l’essai qui leur permettrait de l’emporter. Ils se montrent très menaçants sur deux pénaltouches mais ils échouent face à des Bigourdans qui défendent leur ligne comme des morts de faim. Sur une mêlée, le pack tarbais bouscule à nouveau son vis à vis et obtient une pénalité. Des 50 mètres en biais, le jeune arrière Geoffrey Cros envoie un missile entre les perches et ôte aux Dacquois tout espoir de victoire. Menés 15 à 6, les Landais ne lâchent rien et font le siège du camp pyrénéen afin d’accrocher le point du bonus défensif. Ils ont l’occasion d’aller en terre promise avec deux pénaltouches mais c’est sans compter sur la défense héroïque bigourdane qui repousse à chaque reprise ces assauts. Sur la sirène, les valeureux tarbais propulsent en touche les Dacquois. Leur deuxième ligne Giorgi Nemsadze récupère le lancer et dégage en touche mettant ainsi fin à la rencontre sous les acclamations de tout Trélut.

Comme tout au long de la saison, les Bigourdans ont fait preuve d’une grande combativité et d’une force de caractère exemplaire. Comme ils se l’étaient promis, ils ont assuré le maintien sportif du TPR grâce à cette précieuse victoire. Ils sont sortis par la grande porte de Trélut sous les acclamations de leurs nombreux supporters qui ne les oublieront jamais. Chapeau Messieurs !

Hervé Cazcarra

 

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??