stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

Dix minutes fatales pour les montois

Dans le cadre de la 22 ème journée de Pro D2, les Jaune et Noir se sont inclinés à Oyonnax sur le score de 18 à 10.
L’entame de la rencontre est à l’avantage des montois qui monopolisent le ballon avec notamment plusieurs séquences de jeu intéressantes. Ce sont pourtant les Oyomen qui vont ouvrir le score par l’intermédiaire de Botica, 3 à 0. Bien entrés dans la partie, les Jaune et Noir tentent de déplacer le rideau défensif Rouge et Noir pour faire la différence. A la 17 ème minute, Gerber récompense les efforts montois en inscrivant une pénalité, 3 à 3. A la suite d’un hors jeu de ligne montois, Botica permet à l’USO de reprendre l’avantage, 6 à 3 quelque peu contre le cours du jeu. Après trente minutes de bonne facture dans l’ensemble des secteurs de jeu, les montois vont traverser dix minutes particulièrement délicates, fatales, qui auront un impact incontestable et décisif sur l’issue de la rencontre. Les montois se précipitent et rendent indéniablement trop facilement le ballon au pied à des Oyomen qui se nourrissent de ces ballons de relance. Alors que le jeu était principalement concentré dans le camp de l’USO, les Oyomen progressent de 35 mètres à la suite d’un ballon porté parfaitement orchestré. Cibray sort rapidement le ballon et sert idéalement Ikpefan qui marque en coin, 11 à 3. Les Jaune et Noir encaissent un essai sur la première véritable incursion des Oyomen dans une zone de vérité. Sur la sirène, à la suite d’une pénaltouche, l’USO enchaîne les pick’n’go sous les poteaux montois. Ma’afu inscrit tout en puissance le second essai des Rouge et Noir. L’arbitre renvoie les deux formations aux vestiaires sur le score particulièrement flatteur de 18 à 3 en faveur de Oyonnax.
Un premier acte somme toute frustrant pour les Jaune et Noir qui ont fait l’essentiel du jeu durant ce premier acte sans parvenir à concrétiser, un mal  malheureusement récurrent cette saison. Malgré de bonnes intentions de jeu, les montois peinent à créer des brèches dans la défense adverse, la faute à de nombreuses imperfections dans le dernier geste. En place défensivement, présents dans le combat et performants en conquête, les montois ont payé au prix fort ces dix minutes  de flottement en encaissant deux essais sur les deux seules véritables actions construites de l’USO.
Au retour des vestiaires, les Jaune et Noir ne baissent pas les bras et tentent tant bien que mal d’investir le camp adverse. Apres dix minutes globalement dominées par les montois, l’USO repart de l’avant et campe dans les 22 mètres montois, en quête d’un troisième essai synonyme de bonus offensif. A la suite d’un ballon porté écroulé, Brethous écope d’un carton jaune à la 59 ème minute. En infériorité numérique, acculés dans leur camp,les montois, solidaires, mettent les bouchées doubles en défense pour priver les Oyomen du bonus offensif. La fin de la rencontre est à l’avantage des hommes du duo Laussucq-Auradou qui font le forcing pour revenir dans une rencontre désormais mal embarquée. A la suite de plusieurs mêlées dominées par le pack Jaune et Noir sous les poteaux de l’USO, l’arbitre accorde à la 76 ème minute un essai de pénalité, juste récompense compte tenu de la très bonne tenue du pack montois dans le secteur de la mêlée fermée sur l’ensemble de la rencontre. Revenus à huit longueurs des Rouge et Noir, le SMR tente de s’offrir une dernière munition pour revenir dans les clous du bonus défensif. Malgré une dernière possession sur les 22 mètres adverses, l’USO récupère le ballon avant de le conserver avec sérénité jusqu’à la sirène. L’USO s’impose dans la douleur sur le score de 18 à 10 face à une valeureuse équipe montoise qui méritait indéniablement bien mieux ce soir.
Une deuxième mi temps sérieuse avec aucun point encaissé pour des montois solidaires défensivement qui n’ont rien lâché comme à l’accoutumée. Volontaires, combatifs et valeureux, les Jaune et Noir rendent une copie honorable en dépit d’un arbitrage particulièrement litigieux. Sans réaliser une rencontre de qualité, les Oyomen, en place défensivement, s’imposent à l’expérience avec pragmatisme, conservant ainsi leur fauteuil de leader. Les montois repartent de l’Ain sans bonus défensif, la faute à dix minutes de flottement, une relative déception compte tenu de l’investissement irréprochable du XV montois.
Le groupe Jaune et Noir a une nouvelle fois montré un visage séduisant et prometteur à l’extérieur cette saison. La combativité affichée ce soir doit guider l’ensemble de l’effectif pour les échéances particulièrement décisives à venir.
Lors de la prochaine journée, les Jaune et Noir reçoivent la formation du RC Vannes. Une rencontre programmée le vendredi 3 mars 2017 à 20h au stade Guy Boniface.

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

%d blogueurs aiment cette page :