stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

Roumieu :  » De toute ma carrière, je n’ai jamais gagné à Perpignan. J’ai souvent ramassé en plus. »

Les catalans (7eme) reçoivent les basques (3ème) demain en ouverture de la 26eme journée de proD2. Un match à enjeu pour les deux équipes qui tentent de se qualifier pour les phases finales. Les biarrots tenteront de ramener des points d´Aimé-Giral pour éloigner un concurrent direct et confirmer leur place dans le trio de tête. David ROUMIEU (talonneur), Maxime LUCU (demi de mêlée) et Frédéric GARCIA (entraîneur) ont répondu à quelques questions.

Les derniers déplacements en ProD2 à Perpignan se sont toujours soldés par des défaites. Souvent à cause de l’indiscipline. Est ce que ça va être le point clé de la rencontre ?

David ROUMIEU : Moi de toute ma carrière je n’ai jamais gagné à Perpignan. J’ai souvent ramassé en plus. L’indiscipline ce n’est pas qu’à Perpignan. On sait que c’est une équipe agressive qui met ce qui faut. Donc nous on va répondre présent et bien sur essayer de faire le moins de fautes possibles parce que, à l’extérieur, en plus c’est plus difficile. On a bien bossé cette semaine et on va être prêt pour aller chez ces catalans.

Plus les matchs passent, plus les supporters déplorent votre départ. Vous vous attendiez à ça en début de saison, surtout venant des biarrots ?

David ROUMIEU : Non, non (sourire). Si y a trois ans on m’avait dit que je finirai à Biarritz… Mais je suis très content. Si j’étais seul sur le terrain ça marcherait pas, c’est quand même grâce à tout le groupe. Ca fait chaud au cœur. On les sent de plus en plus derrière l’équipe et vraiment on aura besoin d’eux jusqu’à la fin. Alors oui bien sûr ça fait chaud au cœur, ça fait plaisir.

Il y a beaucoup de point commun entre Perpignan et vous. La descente la même année, un début de saison compliqué. Tu vois des similitudes entre vos deux équipes ou vous vous concentrez juste sur vous ?

Maxime LUCU : C’est vrai que c’est une équipe qui a eu beaucoup de difficultés, comme Biarritz quand elle est descendue, et qui bataille depuis 3 ans pour espérer y être. À l’inverse de nous, eux ils ont déjà fait des demi-finales. On sait que c’est une équipe très joueuse et qui, chez elle, est transcendée donc il va falloir les contrer sur ça.

L’objectif en interne c’est la demie ou la demie à la maison ?

Frédéric GARCIA : On va pas s’emballer, on a pas fait de phases finales depuis 2011 ici. On va y aller « tranquilou » on va essayer d’abord d’être dans les 5 parce que c’est loin d’être fait. Et puis après on verra sachant que tout le monde en parle mais ça sera surement vrai, j’espère que ça sera vrai pour nous, la qualification et le classement se fera sur la dernière journée.

Virginie MARINEA

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

%d blogueurs aiment cette page :