RUGBY PRO D2 AGEN RUGBY PRO D2 SCA ALBI RUGBY PRO D2 SOYAUX ANGOULEME RUGBY PRO D2 stade aurillacois RUGBY PRO D2 ASBH BEZIERS RUGBY PRO D2 BO BIARRITZ RUGBY PRO D2 CSBJ BOURGOIN RUGBY PRO D2 US CARCASSONNE RUGBY PRO D2 US COLOMIERS RUGBY PRO D2 US DAX RUGBY PRO D2 montauban SAPIAC RUGBY PRO D2 MONT DE MARSAN RUGBY PRO D2 RCNM NARBONNE RUGBY PRO D2 OYONNAX RUGBY PRO D2 USAP PERPIGNAN RUGBY PRO D2 VANNES

Rugby-Découverte : le rugby XIII fauteuil à l’occasion de la coupe du monde 2017

Le saviez vous ? La France organise la coupe du monde de rugby XIII fauteuil du 20 au 28 juillet 2017 et deux des quatre quarts de finales se jouaient aujourd’hui 25 juillet à Albi.

Les bases

Le rugby XIII fauteuil, qui se pratique en salle,  garde les règles fondamentales du rugby à XIII en deux mi-temps de 40 minutes : passes en arrière et bien-sur tenus sont au programme. Les 5 joueurs des deux formations sont équipé d’un « tag » qui est « scratché » sur chaque épaule. Arracher un « tag » au porteur de balle équivaut à un plaquage. Pour pouvoir enchaîner le jeu, le joueur plaqué (ou « dé-tagué » si vous préférez) doit repositionner le ou les « tag(s) »  arraché(s). Chaque équipe qui doit au moins compter 3 joueurs « handi » sur le champ simultanément dispose de 6 tenus consécutifs dans le but de d’aplatir dans l’en-but adverse et inscrire 4 points (un essai) auxquels se rajoutent 2 points (si transformation). A noter que les transformations, comme les engagements, les drops, les remises en jeu ou les phases d’occupation se font à la main (point fermé) avec un geste qui rappelle le « service à la cuillère »au tennis. Enfin, les remplacements sont illimités au sein des équipes qui peuvent être mixtes.

Sur le terrain, ça donne quoi ?

Passé les première minutes d’observation pour le spectateur novice, afin de saisir les subtilités du jeu et des chaînes mises en œuvre par les deux équipes, on assiste à des matches dynamiques ou l’engagement des joueurs est réel (les fauteuils renversés ne sont pas rares), et les gestes techniques s’enchaînent : prise d’intervalle, feinte de passe, passe à hauteur, débordement d’ailier etc … Mais aussi un gros travail défensif pour maintenir une ligne homogène. Et sans surprise, dextérité, coordination, puissance et vitesse sont les ingrédients de la réussite comme le souligne Patrick PEDRAZZANI, ex-DTN de la FFR XIII chargé de l’organisation de la coupe du Monde 2017 lors de l’interview qu’il nous a accordé.

Pour la petite histoire, l’Australie est venue à bout de l’Espagne 49/40 et affrontera l’Angleterre à Toulouse le 25 juillet lors de la première demi-finale qui sera suivie de la rencontre France/Italie. Les Italiens s’étant défaits assez facilement des Gallois sur un score sans appel : 108/24.

Quant à la finale elle se jouera au Parc des expositions de Perpignan le vendredi 28 juillet à 19h et devrait opposer la France  (championne du monde en titre) à l’Angleterre … si la logique est respectée. Et il n’est pas trop tard pour prendre vos places et faire une belle découverte :  vous ne le regretterez pas !

Retrouvez l’interview de Patrick PEDRAZZANI :

(propos recueillis par Patrick FASSINA)

PF

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??