AURILLAC / BAYONNE : un regard sur la finale.

PatrickF

On a coutume de  rappeler “une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne !” Samedi 4 juin sur les coups de 16h débutera la finale du championnat de ProD2 entre Aurillac et Bayonne et mettra un terme a une belle mais éprouvante saison. Qui du club Basque où  Cantalou accompagnera Lyon, le champion en titre,  en Top14 ? Quelques éléments pour se faire une idée.

Prime au budget ?

Si l’on s’attache au budget, il n’y a pas photo. L’ex-pensionnaire du Top14, relégué en fin d’exercice 2014-2015 surclasse très largement son adversaire. En effet Aurillac (26 000 habitants) dispose d’un budget de 4.52 millions d’Euros  quand celui de Bayonne était en début de saison annoncé à 11.34 millions d’€.  Un rapport quasiment de 1 pour 3  : avantage Bayonne !

Quel classement à l’issue de la saison régulière ?

La logique du classement à l’issue de la la saison régulière sera-t-elle respectée?  Cette finale oppose les deux meilleures formations après Lyon car le second,Bayonne (86 points, 19 victoires, 10 défaites et 8 bonus) affrontera le troisième Aurillac (81 points, 18 victoires, 12 défaites et 9 bonus). Avantage minime à l’Aviron Bayonnais.

Qu’ont donné les confrontations directes cette saison ?

Chaque club est resté maître chez lui. La première confrontation lors de la 14e. journée à jean DAUGER a vu Bayonne s’imposer  d’un tout petit point 13/12. Les basques inscrivant le seul essai de la rencontre face aux quatre réalisations au pied de Maxime PETITJEAN. A Jean Alric lors de la 21e. journée, ce sont les Aurillacois qui ont nettement dominé Bayonne 23/10  (deux essais partout) grâce à l’adresse de l’inévitable Maxime PETITJEAN. Avantage  à Aurillac et à son serial-marqueur PETITJEAN !

Un coup d’œil sur les statisiques

Logiquement, on retrouve ces deux équipes parmi les plus efficaces du championnat. Aurillac dispose même de la deuxième attaque  du championnat avec 752 points inscrits pendant la phase régulière  (780 si l’on tient compte de la demi-finale). On note d’ailleurs une vraie “Petijean-dépendance” dans les rangs Aurillacois (386 pointd en tout). L’ouvreur totalise à lui seul 49,5% des points de son équipe. Solides en défense les hommes de DAVIDSON et PEUCHLESTRADE se classent en 6e position de cet exercice avec 626 points encaissés (phase régulière) soit 8 de plus que Bayonne. Les Basques dont le défense s’est classée 3e. à l’issue des 30 rencontres de championnat (618 points encaissés) peuvent tabler sur la 4e. attaque de ProD2 avec 686 point inscrits en 30 journées (714 avec la demie finale face à Colomiers). Parmi les atouts offensifs, DAVIES et ses 11 essais, POKI et ses appuis spectaculaires mais aussi le retour en forme de l’Argentin Martin BUSTOS-MOYANO, 23 points en demi-finale, à l’origine de l’essai de POKI sur ce match et qui a remis sans cesse son équipe dans le sens de la marche. Que dire également du rôle essentiel de Jean MORIBOT en 3e. ligne d’une activité essentielle en défense et notamment sur les rucks.

Enfin ces deux formations ont inscrit le même nombre de points lors des demi-finales : 28 mais avantage à Aurillac avec 3 essais contre un seul pour les Basques !

Tous ces éléments, aussi objectifs soient-ils ne remplaceront pas la vérité du terrain. D’ici là, donnez-nous votre opinion en laissant un commentaire ci-dessous. En n’oubliez pas, les pronostics sont faits pour être déjoués !

PF

 

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

DNACG : mobilisation des supporters narbonnais

Les supporters narbonnais ne comptent pas se laisser aller au fatalisme, au contraire, la mobilisation est de mise! “Les Tigres Cathares en collaboration avec l’ensemble des clubs de supporters vous lancent cet appel : Vous tous, supporters, amis et amoureux du RCNM, nous vous convions à vous rassembler le dimanche […]

Send this to a friend