Bilan concernant le Stade Montois à mi-saison

Eric Fricot

Le club montois connait un parcours moins linéaire cette année et des difficultés récurrentes à la maison ou à l’extérieur. Nous faisons le point sur ces 4 premiers mois de compétition, à mi-parcours.

La 1ère partie du championnat des Montois s’est achevée le vendredi 20 décembre à Valence, lieu de la 15ème et dernière journée des matchs aller. Le club promu de Valence-Romans accède pour la 1ère fois cette année au championnat professionnel de ProD2 et c’est en position de lanterne rouge et relégable qu’il recevait les Jaune et Noir dans son stade fétiche Georges Pompidou. Auteurs d’une partie très inégale, les Montois repartent de la Drôme avec un bonus défensif décevant, en étant la 3ème équipe battue cette saison à Valence, après Aurillac et Soyaux-Angoulême. Notre équipe, au contact pendant toute la rencontre, n’a pas su apporter de la rigueur dans son jeu et s’est retrouvée battue par l’envie des Drômois, eux qui avaient peu d’arguments différents à faire valoir sur cette rencontre. Une nouvelle déception … En prenant 2 cartons jaunes dans les 10 dernières minutes, les Jaune et Noir ont scellé eux-mêmes leur sort, renouant avec leurs erreurs du début de saison …

Ce match reste emblématique des 1ers mois non linéaires pour les Montois ; ceux-ci avaient débuté leur championnat avec une défaite inaugurale contre Provence Rugby à Boniface en août.  Cette défaite (par plus de 40 pts) a pesé et fait très mal au moral, dans la continuité de la déroute de Vannes en match de barrage (mai 2019). Le groupe a par la suite connu des difficultés à reprendre confiance car les résultats se sont enchaînés à l’extérieur avec des prestations décevantes qui ne permettaient pas d’accumuler les points salvateurs à l’extérieur. Les défaites se succédèrent alors à Colomiers (29/16), Vannes (17/05), Biarritz (23/12), Perpignan (44/17), Angoulême (21/06) jusqu’au début du mois de novembre. Pourtant, hormis le match de Perpignan, les Jaune et Noir étaient régulièrement au contact de leur adversaire pendant toutes ces rencontres, ne cédant qu’à l’heure de jeu, souvent par un fait de match. L’indiscipline a caractérisé l’équipe pendant 2 mois, avec de trop nombreux cartons jaunes qui ont souvent entravé la progression collective.

Entre temps, à domicile, le groupe a assuré l’essentiel en renouant avec la victoire, difficilement contre Carcassonne (28/26) ou Grenoble (26/24), plus largement contre Montauban diminué par une absence de compétition (51/13), puis ensuite avec plus de brio contre Rouen (37/10) et Béziers (30/10).

Le rayon de soleil est enfin arrivé de l’extérieur après 3 mois de disette. La 1ère victoire eut lieu à Aurillac, club actuellement en difficultés, avec un score respectable (21/33) et 3 beaux essais à la clé. La suite nous valut également d’assister à un excellent match chez le leader Oyonnax qui aurait dû se solder en toute logique par une victoire, mais qui accoucha d’un bonus défensif inespéré quelques semaines plus tôt. Le groupe semblait enfin lancé et reparti sur une belle dynamique.

Une douche glacée est alors venue ruiner les espoirs montois pour la dernière réception de l’année à Guy Boniface contre Nevers, le vendredi 13 décembre. Morose comme la météo du match, avec rafales et bourrasques, notre équipe a sombré pour la 2ème fois à domicile. Incapable de pouvoir rivaliser avec son adversaire mieux calibré pour affronter les éléments, le groupe a déjoué dans de nombreux domaines, ne parvenant par à rester sur la dynamique collective qui lui avait permis de se distinguer à Oyonnax.

La 2ème partie de la saison doit permettre à chacun de se remettre en question et au groupe de poursuivre son évolution collective, avec l’intégration de nombreux jeunes, dans un mélange réussi d’expérience, de fougue et de fraicheur juvénile. C’est la politique choisie et mise en place par le club depuis plusieurs années dont les supporters espèrent qu’elle continuera à porter ses fruits … Espérons-le pour eux !

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Rugby Pro D2 : Prolongations au RCV

Après le staff, c’est maintenant deux joueurs , le Gallois Carwyn Jones, joueur de 2ième ligne et un jeune breton évoluant au poste de 3ème ligne, Wandrille Picault. Ils prolongent ainsi leur contrat, qu’ils ont signé pour deux saisons supplémentaires, soit jusqu’au 30 juin 2022. Le manager Sportif, Jean-Noël Spitzer, […]

Send this to a friend