Fédérale 1 : Le cavalier seul tarbais !

herve

Après deux victoires consécutives à Mauléon et face au Stade Bagnérais, les Tarbais allaient tenter de réaliser la passe de trois à Oloron où il n’est jamais facile de s’imposer.

Les Bigourdans s’adaptent parfaitement aux conditions de jeu difficiles. Les Béarnais, bousculés par la puissance des avants et la vivacité des trois-quarts haut-pyrénéens vont vivre une après-midi cauchemardesque en encaissant pas moins de quatre essais. Sur le terrain gras de Saint-Pée, la première attaque tarbaise fait mouche ! Après une belle avancée de ses avants, Thomas Lhusero lance Nolan Noyé. Le jeune ouvreur donne un judicieux coup de pied par dessus la défense oloronaise bien repris par Wiliam Pees qui sert d’une belle passe chistera son compère Junior Nuu venu à hauteur. Le puissant centre samoan résiste aux plaquages des deux ailiers béarnais et dépose le cuir entre les poteaux oloronais.

S’appuyant sur une bonne conquête dans les airs et en mêlées fermées, les avants “Rouge et Blanc” enclenchent de magnifiques ballons portés et sont récompensés par un essai de pénalité.

Menés 14 à 0 à la mi-temps, les “Bleu et Blanc” réagissent au début de la seconde période. Ils pilonnent la ligne du Stado durant dix bonnes minutes mais la défense tarbaise intraitable repousse à chaque fois la déferlante béarnaise. Les Haut-Pyrénéens reviennent dans le camp du FéCéO et prennent le large grâce à deux pénalités de leur arrière Mathieu Berbizier. Toujours aussi dominateurs dans les airs, ils utilisent à merveille leurs munitions pour inscrire deux nouveaux essais. Après une belle percée de leur centre Nuu Junior, le jeu rebondit sur l’extérieur et l’omniprésent troisième ligne aile Leandro Pérez Galeone lancé comme un obus est stoppé à un mètre de la ligne béarnaise. Thomas Lhusero s’échappe derrière le ruck et plonge en terre promise. Les Tarbais parachèvent leur œuvre grâce un nouveau ballon porté dévastateur qui finit derrière la ligne du FéCéO avec Thomas Camy. Les Bigourdans auraient pu inscrire deux autres essais par leur bouillant talonneur Thomas Camy après une belle combinaison côté fermé puis sur un ultime ballon porté. Deux essais refusés pour un passage en touche et un en-avant. 

Les Tarbais ont respecté de bout en bout leur plan de jeu sur un terrain de St Pée très gras. Ils ont fait preuve de beaucoup de détermination et de maîtrise, ce qui leur a permis de faire cavalier seul. Ils ont également su repousser les offensives oloronaises grâce à une grosse solidarité en défense. Une belle victoire bonifiée qui leur permet de revenir à deux points des Blagnacais qui sont tombés ce weekend à Albi pour la première fois de la saison. Ce troisième bloc se clôturera avec la réception de Lavaur, une formation tarnaise très joueuse qu’il faudra prendre au sérieux.

Hervé Cazcarra

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Fédérale 1. Tyrosse : treize ans après

C’était un match un peu particulier qui opposait Tyrosse à Dax puisque ça faisait treize ans exactement que ce derby n’avait pas eu lieu. Mais un derby, ça ne se joue pas seulement, ça se gagne aussi. Et à ce petit jeu-là, Tyrosse a été le plus malin en s’imposant […]