Le TPR frôle l’exploit à Aimé-Giral

herve

Pour débuter la phase retour, le TPR se déplaçait dans le mythique stade d’AImé-Giral ! Les Tarbais affrontaient des Catalans très revanchards après leur récente défaite face au Provence Rugby. Cette rencontre promettait d’être très disputée et jusqu’au bout elle le fut !

Les Usapistes, qui n’ont plus droit à l’erreur, font une très grosse entame ! Ils monopolisent le ballon mais butent sur une défense tarbaise très virulente. Les Bigourdans, pour endiguer ces multiples assauts, se portent hors-jeu et Jonathan Bousquet, des 25 mètres face aux poteaux, en profite pour ouvrir le score. Les Haut-Pyrénéens ripostent aussitôt de la plus belle des manières. M. Praderie refuse tout d’abord un essai à leur bouillant talonneur argentin Agustín Costa Repetto. Les Tarbais continuent à pilonner la ligne catalane. A la sortie d’un ruck, Luix Roussarie sert Sebastián Poet qui remet à l’intérieur à Adrea Cocagi. Le puissant centre fidjien, stoppé à deux mètres de l’en-but, libère rapidement le ballon. Giorgi Nemsadze se saisit alors du cuir et plonge en terre promise. Avec la transformation de Sebastián Poet, le TPR mène 7 à 3 devant sept mille supporters catalans médusés. Les « rouge et blanc » transcendés par ce bel essai repartent de plus belle à l’attaque. Ils secouent à nouveau les Usapistes qui parviennent à stopper cette grosse séquence bigourdane. Les Catalans fond le dos rond et repassent devant au score grâce à deux pénalités de plus de 40 mètres de Jonathan Bousquet. Un avantage de très courte durée ! Après une faute perpignanaise en mêlée fermée, Sebastián Poet, des 40 mètres face aux poteaux, réplique aussitôt à son vis à vis. Les deux équipes se répondent coup pour coup. A la réception d’une chandelle Agustín Costa Repetto bouscule légèrement Farnoux, l’arrière de l’USAP. Les Bigourdans se retrouvent alors en infériorité numérique mais résistent avec bravoure à la furia catalane. Une faute tarbaise au sol permet cependant à Jonathan Bousquet de redonner l’avantage aux siens juste avant la pause. Le TPR, même à quatorze, ne s’en laisse pas compter et repart de plus belle à l’attaque. Juste avant la pause, Johan Demai-Hamecher, impeccable sous les chandelles, fait parler sa pointe de vitesse mais est repris de justesse. A la mi-temps, tout Aimé-Giral tremble et les supporters catalans le font savoir à leur équipe en sifflant copieusement.

Au retour des vestiaires, les « sang et or », toujours en supériorité numérique, repartent pied au plancher afin de prendre le large. Ils se heurtent à nouveau à une défense tarbaise héroïque et ils s’en remettent à la botte de Jonathan Bousquet. Menés 15 à 10, les Bigourdans, très bons dans l’alternance du jeu, trouvent une touche à un mètre de la ligne catalane grâce à un magnifique coup de pied à suivre de Laurent Tranier. Sur le mauvais lancer usapiste, Agustín Costa Repetto, revenu en jeu, est à deux doigts de récupérer le ballon en fond de touche pour marquer le même essai qu’à Colomiers.  Les Catalans voient le coup passer très près et s’en sortent miraculeusement ! Echouant au large, ils essaient de secouer les Bigourdans avec de beaux ballons portés. Ces derniers, admirables de courage, résistent parfaitement aux mauls et obtiennent des mêlées, un secteur de jeu dans lequel les Tarbais sont souverains. Le TPR recolle à nouveau au score grâce à une pénalité de son jeune ouvreur argentin Sebastián Poet suite à un plaquage haut catalan. Le match est toujours aussi intense, les contacts très rudes et les esprits s’echauffent. Le seconde ligne Loïc Charlon s’élance poing en avant sur le capitaine tarbais Benjamin Collet et écope d’un carton jaune pour ce geste de brutalité. Les Bigourdans, en supériorité numérique, dominent territorialement sans parvenir toutefois à concrétiser leurs actions. Dominateurs en mêlée fermée, ils bousculent le pack « sang et or » et le pilier droit Giorgi Mdchedlishvili est exclu temporairement pour fautes répétées. Sebastián Poet, des 22 mètres en coin, en profite pour redonner l’avantage au TPR. Menés d’un petit point à dix minutes de la fin, les Perpignanais lancent toutes leurs forces dans la bataille pour l’emporter. Ils investissent les 22 mètres tarbais et Karl Château, sur une pénalité rapidement jouée à la main, pointe un essai en coin. Essai, logiquement refusé pour un passage en touche sur l’ultime plaquage. Les Haut-Pyrénéens ne lâchent rien et parviennent à se dégager de la pression catalane. Ils se font malheureusement pénaliser sur la touche suivante. Jonathan Bousquet, des 22 mètres en coin, redonne l’avantage à l’USAP à cinq minutes de la fin. Le suspense est total ! Les Bigourdans, très courageux, n’abdiquent pas pour autant. Ils perdent malheureusement leur jeune troisième ligne Alexis Armary qui se blesse au genou dans un ruck. Déchaînés, les Perpignanias investissent à nouveau le camp tarbais et obtiennent enfin une pénalité en mêlée. A deux minutes de la fin, Jonathan Bousquet, de plus de 40 mètres, délivre tout Aimé-Giral. Menés 21 à 16, les Tarbais se montrent menaçants jusqu’au bout mais échouent dans leur ultime tentative. Sur la sirène, Enzo Selponi est tout heureux de récupérer le ballon pour l’envoyer en touche.

Le TPR a frôlé l’exploit à Aimé-Giral ! Après Mont-de-Marsan et Colomiers, les Tarbais ramènent en Bigorre un troisième bonus défensif consécutif amplement mérité. Ils ont encore produit un match de haut niveau face à un prétendant à la montée. D’ailleurs, le coprésident Jean-Pierre Davant ne s’y est pas trompé en allant féliciter dans les vestiaires tous les joueurs et leurs entraîneurs pour cette remarquable prestation. Admirables en tous points, les Bigourdans forcent le respect de tous leurs adversaires. Vendredi prochain, ils affronteront le RC Narbonne Méditerranée, une formation très joueuse qu’ils ont vaincue au match aller et qui voudra à coup sûr prendre sa revanche. 

Hervé Cazcarra

 

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Les réactions d'après-match

Découvrez les réactions de Jérôme Schuster, Giorgi Nemsadze, Johan Hamecher et de Laurent Tranier côté tarbais ainsi que celles de Romain Terrain et de Mathieu Belie côté perpignanais après la rencontre très disputée entre l’USAP et le TPR à Aimé-Giral. Hervé Cazcarra Total :0 Facebook Facebook Messenger Twitter Google+ Pinterest LinkedIn […]

Send this to a friend