stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

Albi. Se souvenir du 11 Mars.

Il faudra que les joueurs du Sporting club Albigeois se souviennent du vendredi 11 Mars 2016. Ce soir-là avait sonné le glas des maigres espoirs de qualification pour les phases finales en sombrant à domicile contre Bourgoin 41 à 17. Il faudra qu’ils s’en souviennent alors qu’ils viennent d’enchainer deux victoires de suite, chose qui ne leur est plus arrivée depuis février 2016, juste avant le 11 Mars. Après cette date le SCA avait enchainé un dernier tiers du championnat de relégable avec deux malheureuses victoires.
Un parcours de relégable, tiens ?
Il faudra se souvenir du 11 mars, vendredi prochain, lors de la réception de ces mêmes berjaliens. S’en souvenir pour enchainer une troisième victoire d’affilée comme en septembre 2015, une éternité donc. Une éternité où ils surfaient sur une fin de saison de demi-finaliste…
Mon ami Jeff me dit souvent qu’on commence les saisons comme on les finit, je vais commencer à le croire.
Il faudra que les joueurs tarnais se souviennent du 11 mars et oublient les tourments de Bourgoin qui n’en finit plus de glisser vers la fédérale 1. Bourgoin, dernier représentant de ce rugby des années 90 où la taille et le poids économique des villes importait peu. Bourgoin qui s’accroche chaque année aux brins d’herbes qui bordent le marais de la fédérale où on semble le voir sombrer mais qui refait surface miraculeusement ou par quelques bouées lancées par la DNACG…
Il faudra que les albigeois fassent fi de tout cela et se concentrent sur eux-mêmes comme se plait à dire Serge MILHAS, leur manager. Qu’ils ne fassent aucun sentiment, mais qu’ils fassent montre d’humilité et ne pensent pas que leur fragile quatorzième place les a définitivement exonérés d’un nouveau faux pas à domicile. Qu’ils ne songent pas non plus à une victoire facile, voire plus si affinité, face à des joueurs en plein tourment.
Il faudra que les joueurs pensent au 11 mars pour enchainer cette troisième victoire. Certes elle ne les sauverait pas mais elle leur permettrait de retrouver fierté et dignité. Deux valeurs entrevues ce week-end contre Dax et la semaine dernière contre Colomiers au stadium. Deux valeurs, ajoutées à celles qui ont fait la gloire d’Albi il y a une décennie et que quelques anciens tentent de transmettre aux joueurs. Ces valeurs dont m’a longuement parlé un ancien joueur du SCA, vendredi soir. Dans son « franglais » de sud-africain naturalisé tarnais, il me disait que c’est vers ces dernières que le club devait se tourner pour retrouver sa spécificité et son public. Car c’est ce qui faisait se déplacer les foules au stadium municipal d’Albi, quand le public s’identifiait à son équipe. Public qui n’attend que ça, de revivre une pareille épopée.
Il faudra se souvenir du 11 mars…
RS.

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :