stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

Fédérale 1. StadoTPR en 1/2 finale du Du Manoir !

Les Tarbais accusaient un retard de 10 points avant d’aborder ce 1/4 de finale retour du Challenge Yves-du-Manoir face à une très solide équipe niçoise. Pour cette dernière rencontre de la saison à Trélut ils avaient à cœur de rester invaincus à domicile et d’aller chercher la qualification pour les 1/2 finales. La concentration qui se lisait sur les visages des Bigourdans au retour de l’échauffement laissait présager un engagement sans faille de leur part et ce fut le cas.

Sous un soleil de plomb et par une chaleur étouffante, les Tarbaisrentrent parfaitement dans la rencontre en bousculant les Azuréens. Pour endiguer les assauts répétés des “Rouge et Blanc”, les Niçois se mettent à la faute. Mathieu Berbizier concrétise la belle domination bigourdane en passant deux pénalités des 25 mètres puis des 35 mètres en biais. L’arrière tarbais récidive quelques minutes plus tard en marquant un magnifique essai. Après une conquête en touche, Thomas Lhusero lance l’attaque tarbaise. Le centre Antoine Frisch adresse une belle passe sautée à son arrière qui déchire la défense azuréenne pour filer en terre promise. Un essai transformé qui porte les Haut-Pyrénéens en tête sur l’ensemble des deux rencontres après vingt minutes de jeu.

Les Bigourdans savent que rien n’est encore fait face à cette formation niçoise très massive et ils repartent aussitôt au combat. Derrière une mêlée aux 50 mètres, Thomas Lhusero s’échappe, sert son troisième ligne centre David Bonnecarrère qui est stoppé sous les poteaux du Stade Niçois. Le tandem Lhusero-Bonnecarrère s’illustre à nouveau sur un bon service en touche de leur bouillant talonneur Mathieu Bonnot. Cette belle combinaison surprend l’alignement des “Rouge et Noir” et fait mouche. Le demi de mêlée bigourdan sert son troisième ligne centre qui, malgré le retour des Niçois, parvient à marquer en coin le second essai du Stado.

Menés 18 à 0, les Azuréens tentent de réagir mais se font à nouveau surprendre sur un ballon de récupération. Venu au relais de son ailier Romain Dumestre, Mathieu  Bonnot envoie son centre Antoine Frisch à l’essai. Une troisième réalisation transformée par Mathieu Berbizier qui porte le score à 25-0 juste avant la pause. Les Tarbais ont refait leur retard lors de cette première mi-temps et comptent une avance de 14 points sur l’ensemble des deux matchs avant le second acte.

En seconde période, les Niçois reviennent avec de bien meilleures intentions. Ils occupent aussitôt le camp tarbais mais se heurtent à une féroce défense bigourdane. Ils parviennent malgré tout à trouver la faille. Après une percée de leur solide centre Fritz, le demi de mêlée Cazanave conclut cette action entre les poteaux tarbais. Se sentant menacés, les Haut-Pyrénéens réagissent dans la foulée en marquant un essai sur une pénalité vite jouée à la main par leur demi de mêlée Thomas Lhusero. M. Boyer refuse cet essai, donne une pénalité aux Tarbais et un carton jaune à Cazanave pour anti-jeu. Des 22 mètres en biais, Mathieu Berbizier en profite pour creuser à nouveau l’écart.

Menés 28 à 7, les Azuréens ne s’avouent pas encore vaincus. Ils jouent à fond leur va-tout et sous la pression, le pilier droit tarbais Fabien Vial commet une faute qui lui vaut un carton jaune. Les Niçois exploitent aussitôt leur supériorité numérique. Après une pénaltouche, ils enclenchent un beau ballon porté et leur ailier Gonnet-Bonnet, venu au soutien de ses puissants avants, franchit la ligne pyrénéenne. Les Tarbais se sentant à nouveau menacés, font preuve de courage et repartent au combat. Ils enchaînent de beaux mouvements et finissent par faire craquer les Azuréens. Sous pression, les Niçois se montrent indisciplinés. Leur deuxième ligne Tivoli est définitivement exclu par M. Boyer pour un vilain coup de genou sur Thomas Camy qui venait d’enrayer une relance. Des 22 mètres en biais, Mathieu Berbizier ne laisse pas passer l’occasion d’ajouter trois points pour le Stado.

Menés 31 à 12, les “Rouge et Noir” ne baissent pas les bras pour autant ! Ils jettent toutes leurs dernières forces dans la bataille mais se heurtent à une défense bigourdane intraitable. Les deux formations se rendent alors coup pour coup. Les “Rouge et Blanc” parachèvent leur œuvre avec un essai de leur demi de mêlée Thomas Lhusero après une belle échappée derrière sa mêlée. Le quatrième essai bigourdan envoie définitivement le Stado en 1/2 finale et tout Trélut chante à l’unisson “On est en 1/2, on est en 1/2, on est, on est, on est en 1/2 !”.

Comme face à Nantes, les Tarbais ont réalisé une grosse prestation. Ils ont fait preuve d’une belle abnégation et de beaucoup de solidarité contre une formation azuréenne très puissante. Comme ils se l’étaient promis, ils l’ont fait : garder leur invincibilité à Trélut et remonter leur handicap pour accéder à la 1/2 finale. Une rencontre qui se déroulera dans deux semaines sur terrain neutre face à la très solide équipe de l’Union Cognac Saint-Jean-d’Angély qui a sorti Anglet.

Hervé Cazcarra – Crédit photos : Rachel Barranco

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :