stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

Fédérale 1. StadoTPR Précieuse victoire !

Avec la réception de Tyrosse, les Tarbais avaient une grosse envie d’effacer au plus vite leur échec à Lavaur et par la même occasion de réduire l’écart qui les sépare des Luziens dans la course à la qualification. Ils s’attendaient à livrer une rencontre très acharnéé face à des Landais qui voyagent plutôt bien et ce fut le cas jusqu’à la fin.

Après une minute d’applaudissements en hommage à Gérard Vettes, les deux formations se lancent dans la bataille. Pas de round d’observation dans ce match ! Sur la première mêlée, les Tyrossais se font pénaliser et Jean-Baptiste Claverie, des 25 mètres en biais, en profite pour ouvrir le score dès la deuxième minute. Son vis à vis Descazeaux lui répond dans la foulée. Les Tarbais font une bonne entame. Ils campent dans les 22 mètres landais et parviennent à franchir à deux reprises la ligne de l’UST. La première fois en force avec leur pilier gauche Maxime Escur, puis sur un ballon porté après une pénaltouche. M. Romain Carbonnel refuse ces deux réalisations mais la tentative suivante sera bien validée. Sur une troisième mêlée à cinq mètres, leur troisième ligne centre Cohen Masson s’arrache et marque avec une grande détermination le premier essai de la soirée.

Les Bigourdans, qui viennent de réaliser un premier break, repartent aussitôt à l’assaut du camp tyrossais. Ils enchaînent de beaux mouvements et poussent les Landais à la faute. Jean-Baptiste Claverie convertit la pénalité et permet aux siens de mener 13 à 3. Les deux formations se répondent coup pour coup . Les “Rouge et Blanc”, en confiance, relancent même depuis leur ligne mais les Tyrossais parviennent à endiguer ce bel assaut. Les Tarbais se retrouvent en infériorité numérique après le carton jaune infligé pour un accrochage à leur troisième ligne Alexis Armary. Même à quatorze, ils finissent tambour battant la première période. Leurs troisièmes lignes Albain Meron et Cohen Masson se mettent à nouveau en évidence sur de beaux enchaînements mais les multiples franchissements sont annihilés par une féroce défense landaise. Mis sous pression, les Tyrossais commettent des fautes et se retrouvent à leur tour en infériorité numérique. Juste avant la pause, les Bigourdans enfoncent le clou ! Sur une belle combinaison en pénaltouche, Cohen Masson envoie son talonneur Mathieu Bonnot à l’essai. Du bord de touche, Jean-Baptiste Claverie, impeccable dans son rôle de buteur, transforme et permet aux siens de mener 20 à 3 à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, les Tyrossais reviennent avec de bien meilleures intentions. Ils mettent la main sur le ballon, enchaînent les temps de jeu et poussent à leur tour les Tarbais à la faute. Leur métronome Descazeaux réduit l’écart à deux reprises. Les Bigourdans réagissent alors de la plus belle des manières ! Après une grosse percée de leur pilier droit Alexandre Duny, le jeu rebondit et l’omniprésent troisième ligne centre Cohen Masson file aplatir entre les poteaux l’essai du bonus. Menés 27 à 9, les “Rouge et Bleu” n’abdiquent pas pour autant. Sur une pénaltouche, ils avancent avec un beau ballon porté et envoient leur pilier Hontebeyrie derriètre la ligne pyrénéenne. Galvanisés par cette réussite, les Landais attaquent de leurs 22 mètres et leur ouvreur Hourcade est à la conclusion de ce beau mouvement. Avec la transformation, Descazeaux ramène les siens à quatre points des Tarbais à l’heure de jeu.

Après cette belle remontée, les Tyrossais sentent que l’exploit est possible ! Les deux équipes lancent toutes leurs forces dans la bataille dans un final à grand suspense. Les “Rouge et Blanc” finissent plus fort. Leur puissant ailier Morgan Rubio perce mais est repris à dix mètres de la ligne landaise. Puis, après trois mêlées à cinq mètres, les avants bigourdans pensent avoir inscrit l’essai de pénalité libérateur mais M. Romain Carbonnel ne leur accorde pas. Les Tyrossais, héroïques, défendent comme des morts de faim leur ligne. Ne parvenant pas à franchir cette défense des plus virulentes, les Tarbais s’en remettent alors à la botte de leur ouvreur Jean-Baptiste Claverie. Avec une ultime pénalité des 10 mètres face aux poteaux, le demi d’ouverture bigourdan libère tout Trélut.

Après avoir mené largement au score avec même le bonus offensif en poche, les Tarbais ont eu de grosses frayeurs en seconde période face à de très valeureux Tyrossais. Ils remportent une précieuse victoire dans la course à la qualification avec Saint-Jean-de-Luz et sont toujours invaincus à Trélut. Samedi prochain, un nouveau déplacement périlleux les attend à Marmande.

Hervé Cazcarra

Crédits photos : Rachel Barranco

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :