stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

ProD2 : BILAN D’ETAPE AU TIERS DU CHAMPIONNAT.

Ce soir, après une semaine de repos statutaire et un week-end de relâche, le ProD2 (11e. journée) reprend ses droits. L’occasion de dresser un rapide bilan au tiers de ce championnat-marathon.

Le podium : une surprise ?

Grâce à leur prestation impressionnante lors de la 2e. mi-temps du match de clôture de la 10e. journée à Perpignan, les Columérins de sont emparés du fauteuil de leader. Les hommes de Bernard GOUTTA et Philippe FILIATRE, comme à leur habitude travaillent dans la continuité, à l’écart de l’agitation médiatique et poursuivent patiemment l’édification de leur projet. Ils peuvent s’appuyer sur un groupe homogène et sur un buteur (prêté par le voisin toulousain), Thomas RAMOS, déjà 157 points dont 147 au pied. Ils devancent d’une longueur Oyonnax, l’un des gros bras de ce championnat et relégué du Top14 lors de l’exercice précédent. Défaits à domicile dès la 3e. journée par Colomiers, les joueurs de l’Ain on su récupérer ces points perdus à domicile en s’imposant à Albi. Aurillac ferme donc la marche de ce podium provisoire. Encore une affaire de continuité et de stabilité au regard du staff et des cadres de cette formation demi-finaliste la saison passée. Invaincus à domicile, les Cantalous n’ont pas voyagé à vide (2 BD et une victoire à Albi) lors des deux premiers blocs. L’autre relégué de Top14, Agen,  n’est pas bien loin. Avec 28 points au classement et brita-bonus de +12, les Lot-et-Garonnais peuvent, à la faveur de la réception de l’USAP en ouverture de la 11e. journée, reprendre provisoirement les rênes  du classement même si leur ultime sortie au Parc des Sports et de l’Amitié de Narbonne a été dure à digérer.

En embuscade … ça se bouscule !

Tous les observateurs sont unanimes : le championnat n’ a jamais été aussi homogène. De la 5e. à la 11e. place, 7 formations “se tiennent” en 4 points : Montauban (26 points), Mont de Marsan (25 points, Carcassonne, Perpignan et son nouveau staff, Dax et Angoulême (23) points et enfin Vannes (22 points). A noter la très bonne prestation des deux clubs promus qui, solides à domicile savent aussi s’exporter. Vannes (1 victoire et 2 BD à l’extérieur) à déjà inscrit 7 points hors de ses bases contre 5 points pour les charentais (une victoire  et un BD). Autre point commun, ils se sont tous deux imposés en terres Biarrotes. Autant dire que pour ces formation que le moindre faux-pas à domicile ou à l’inverse le moindre “exploit” à l’extérieur aura des conséquences notables au classement.

Biarritz et Narbonne : des dynamiques différentes.

A égalité de point au classement, le BOPB et le RCNM occupent les 12e. et 13e. places au classement. Très mal embarqués, après un été plus que compliqué, les Narbonnais avaient entamé le championnat en mauvaise posture occupant rapidement la place peu enviable de lanterne-rouge. Le retour aux affaires de Christian LABIT semble avoir eu un effet salutaire. Quatre victoire pour une défait au cours du second bloc et 5 points d’avance sur le premier relégable témoignent de cet “effet LABIT”. Par contre, défaits deux fois à domicile (face aux deux promus), les Biarrots affichent 3 défaites pour deux victoires lors de l’ultime bloc. La victoire à Bourgoin (9e. journée) a été aussitôt annulée par la défaite à domicile face à Vannes (J10).

Ils ne sont pas au mieux

Trois formations sont déjà en danger. Bourgoin qui vient d’enchainer une série de 5  défaites consécutives occupe désormais la 16e. place du classement. Le remaniement du staff à la veille de la fin du second bloc n’a pas pour l’instant produit l’effet escompté sur des Isérois qui ne totalisent que 2 victoires et affichent un Brita-Bonus  de -8. Demi-finaliste il y a deux saison, le Sporting Club Albigeois ne semble pas avoir digéré le départ d’Ugo MOLA vers le Stade Toulousain en 2015. En mauvaise posture dès l’ouverture du championnat, les Tarnais peinent à finir leurs rencontres et se sont déjà inclinés deux fois à domicile. Hormis une victoire à Narbonne (J3), les lourdes défaites concédées à l’extérieur font du SCA la plus mauvaise défaite du championnat (272 points encaissés). Quant aux Biterrois après un début de saison en fanfare avec deux victoires de rang sur Agen et Oyonnax, la mécanique semble s’être progressivement enrayée et la pénurie de joueurs à des postes clé (1e. et 3e. ligne notamment) en raison de blessures de moyenne et de longue durée mais aussi de sélections internationales mettent les héraultais en fâcheuse posture après 5 défaites consécutives. Premier non relégable, le club Biterrois doit sa 14e. place à sa victoire bonifiée sur Albi qu’il devance aux points-terrain.

A voir si ce troisième bloc va confirmer les tendances qui se dessinent au tiers du championnat.

 

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :