stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

ProD2-Narbonne : Bernard ARCHILLA en mode “communication de crise” ?

Dernier de ProD2, une seule victoire en 9 journées, sur une série de 5 défaites de rang dont la dernière à domicile face à Biarritz 56/24 : Narbonne, club Audois centenaire et emblématique du rugby Français, est au plus mal !

C’est par un long communiqué que le Président du RCNM, Bernard ARCHILLA, s’adresse aux supporters et plus largement à toutes celles et ceux qui aiment ou sont attachés au RCNM.

Le propos est direct :”Mathématiquement, nos chances de maintien sont existantes, mais nous ne sommes plus tout à fait maîtres de notre destin“. Le Président ARCHILLA ne manie pas la langue de bois et cible, sans ambages,  un certain nombre d’acteurs au rang des quels on retrouve, le staff de début de saison, Rocky ELSOM ou encore certains joueurs. Ce dernier déclare se sentir “un peu trahi.” Il considère que les moyens avaient pourtant été donné au staff : “à l’intersaison,  ‎les 3 entraîneurs (Christian Labit, Sébastien Buada et Steve Kefu) ont pu constituer l’effectif de leur choix, et j’ai assuré le budget en conséquence. ” Il admet que l’héritage de la précédente gouvernance n’a pas facilité sa tâche ni celle du C.A. dans le redressement du club car “[…]nous payons encore cher, l’héritage de Rocky Elsom sur un plan économique (dettes et provisions) et contractuel sportif “. Bernard ARCHILLA considère avoir pourtant joué son rôle “[…] je me suis beaucoup investi, sacrifié même de manière volontariste […]” et avoir pris ses responsabilités : […] plus récemment, nous avons pris 2 jokers médicaux et 1 joueur supplémentaire. Nous avons également dû opérer un changement d’entraîneur fin ‎novembre, à cause des mauvais résultats constatés“. Enfin, ses propos en direction des joueurs sont on ne peut plus clairs et il les interpelle directement : “Les joueurs doivent prendre leurs responsabilités car ils ont le destin du club entre leurs mains. Que ceux qui n’acceptent pas cette mission de survie du club, laissent leur place à ceux qui ont le sens du devoir et des responsabilités.

Le président, ne se cache pas la réalité en envisageant même que le club doive évoluer en Fédérale 1 la saison prochaine : “Si malgré tous nos efforts cela devait arriver à la fin de cette saison, alors il faudra que le club fasse, pour la 1ere fois, une importante introspection des 20 dernières années […]

Et de conclure par un appel à la mobilisation de toutes les forces en mesure d’œuvrer pour le Salut du RCNM: “Aujourd’hui je demande une mobilisation générale de tous, pour soutenir les joueurs et le club, car il y a encore 7 matchs pour réussir le challenge sportif.”

Retrouvez ci dessous l’intégralité du communiqué de Bernard ARCHILLA le Président de la SASP RCNM.

Je partage avec les supporters une Immense déception. Mathématiquement, nos chances de maintien sont existantes, mais nous ne sommes plus tout à fait maîtres de notre destin.

A ce jour, et depuis juillet 2016, j’ai tout fait pour mettre le groupe sportif dans les meilleures conditions de réussite, car sans résultats, tout le reste sera en partie inutile. A l’intersaison,  ‎les 3 entraîneurs (Christian Labit, Sébastien Buada et Steve Kefu) ont pu constituer l’effectif de leur choix, et j’ai assuré le budget en conséquence. 

Plus récemment, nous avons pris 2 jokers médicaux et 1 joueur supplémentaire. Nous avons également dû opérer un changement d’entraîneur fin ‎novembre, à cause des mauvais résultats constatés. 

Depuis, il y a eu en particulier 3 matchs intéressants, contre l’USAP, Béziers et Mont de Marsan, et surtout des désillusions sur d’autres matchs. 

Et pourtant j’ai tout essayé, été réactif et donné les moyens. 

Par ailleurs et malheureusement, nous payons encore cher, l’héritage de Rocky Elsom sur un plan économique (dettes et provisions) et contractuel sportif 

Et pourtant je me suis beaucoup investi, sacrifié même de manière volontariste, partagé les décisions avec le Conseil d’Administration, et fait naturellement un certain nombre de compromis. L’ensemble du CA a toujours répondu positivement aux différentes sollicitations et participait à des commissions (sponsoring, financière, et sportif), de manière opérationnelle ou consultative. 

Malgré tout cela, nous sommes dans une situation sportive difficile. Alors que tous les autres objectifs fixés, pourtant ambitieux (économique, fonctionnement de la SASP, règlement des nombreux contentieux juridiques,  fonctionnement avec l’Association, Communication du club et sponsoring, relation avec les villages….) ‎seront atteints ! 

Vous comprendrez que je me sens un peu trahi. Les joueurs doivent prendre leurs responsabilités car ils ont le destin du club entre leurs mains. Que ceux qui n’acceptent pas cette mission de survie du club, laissent leur place à ceux qui ont le sens du devoir et des responsabilités.

Comment on en est arrivé là / résultats sportifs ? 

Plusieurs explications :

– Rebâtir un ‎collectif, après ces 10 dernières années instables et conflictuelles, prends du temps 

– Peut être une mauvaise préparation en début de saison 

– Les 1er matchs ratés et / ou arbitrés en notre défaveur

– Changement d’entraîneurs est toujours déstabilisant  

– Des joueurs très performants la saison dernière, moins performants cette saison, pour diverses raisons 

– Manque de leaders dans l’équipe, pour épauler l’investissement irréprochable du capitaine Romain Manchia ou Benjamin Collet.

– Mais surtout, ce n’est pas au niveau individuel des joueurs, ou d’effectif, mais notre problème est sur le fonctionnement collectif et cette fébrilité que nous trainons, liée à un manque de confiance.  ‎Et à ce jour, malgré toute leur implication et complémentarité, les entraîneurs (Steve, Laurent, Justin) n’ont pas réussi à redresser la situation. Les coachs doivent tout faire, malgré tout, pour trouver des solutions à cet échec de préparation et de stratégie de jeu.  

Il n’y a plus de joker, et il est temps que le groupe sportif sorte de ce cauchemar et reprenne le pouvoir sur le jeu.

– Enfin j’ai demandé aux coachs de constituer l’équipe et le groupe ‎en général qu’avec les joueurs totalement concernés par notre maillot orange et noir. Egalement, que l’on intègre au quotidien pour les entraînements, un maximum d’espoirs qui ont envie de prouver pour le club, afin qu’ils postulent sur la composition d’équipe.

Et demain, si le sportif échouait et on se retrouve en Fédérale ? 

En juillet 2016, on avait déjà envisagé de laisser aller le club en Fédérale, et de reconstruire totalement sur de nouvelles bases . J’ai fait partie de ceux, qui pensaient qu’il fallait tout faire pour rester en ProD2. Je ne le regrette pas. 

Si malgré tous nos efforts cela devait arriver à la fin de cette saison, alors il faudra que le club fasse, pour la 1ere fois, une importante introspection des 20 dernières années, et cela en toute objectivité. En effet, il y a eu beaucoup de « replatrage » et de solutions précaires particulièrement depuis 10 ans, qui ont cependant permis au club de « survivre ». Mais la gestion d’un club professionnel est difficile. 

Nous verrons alors les propositions des uns et des autres, pour retrouver la lumière, l’identité et la stabilité. 

Il sera alors plus facile d’avoir un meilleur équilibre  entre les jeunes Narbonnais, des joueurs d’expérience et des joueurs non JIFF. 

Et bien entendu la formation sera au cœur du projet, comme nous avons commencé à le faire. 

Ainsi que le projet de rénovation des infrastructures (stade) que nous portons déjà.

Aujourd’hui, c’est le moment où jamais, à tous d’être solidaire‎ de la situation actuelle et de la suite. 

J’inclus également ‎les institutionnels qui n’ont jamais cessé de supporter le club. 

J’encourage tous les membres du CA, et l’environnement proche du club, à être solidaires dans cette période difficile, et respecter le travail effectué par tous à la SASP, depuis juillet 2016. Dans le cas contraire, je ne manquerai pas de réagir, et cela dans l’intérêt du club et pas mon intérêt personnel.

En juillet 2016, lorsque j’ai accepté cette mission, je savais que ce n’était pas « un poste de Sénateur », mais pour « faire la guerre ». Il y avait pas ou peu de volontaires, à ce moment là. 

Depuis, tous les combats (du juridique au budget) ont été gagnés. ‎Je ne suis malheureusement pas sur le terrain pour remporter ce combat sportif. 

A la fin de la saison, j’assumerai tout, non pas en victime, mais fier d’avoir tout essayé dans l’intérêt général.

Enfin soyez certain, que je ne lâcherai rien jusqu’à la dernière minute du dernier match, et suis fier d’être Narbonnais.

C’est dans l’épreuve, que l’on juge ‎les vrais joueurs, les vrais supporters et les vrais dirigeants.

Nous avons commencé à reconstruire les fondations du club depuis 17 mois, et même un échec sportif ne doit pas nous faire oublier l’objectif principal : faire du RCNM un club pérenne, ‎attractif, avec une forte identité Narbonnaise et régionale, et performant dans la DUREE.

Aujourd’hui je demande une mobilisation générale de tous, pour soutenir les joueurs et le club, car il y a encore 7 matchs pour réussir le challenge sportif.

Bernard ARCHILLA

Président de la SASP RCNM

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :