stade aurillacois angouleme aviron bayonnais ASBH BEZIERS BO BIARRITZ us carcassonne rugby us colomiers rugby us dax rugby fcg grenoble rugby massy rugby Mont de marsan rugby montauban rugby Src narbonne rugby nevers rugby USAP PERPIGNAN USAP PERPIGNAN poule elite federale 1

TPR : Toujours debout

Au terme de la semaine la plus difficile qu’a vécue le TPR depuis son existence suite à la double peine infligée par la DNACG, les Tarbais se déplaçaient dans l’Aude pour affronter de très solides narbonnais.  Cette rencontre s’annonçait des plus acharnées et elle le fut !  Après une magnifique Marseillaise dans ce beau Parc des Sports et de l’Amitié, les deux formations très motivées pouvaient s’affronter.

Dès le coup d’envoi, les Narbonnais, face à un vent violent, lancent de belles attaques au large mais se heurtent à une défense bigourdane très virulente. Les « orange et noir » concrétisent leur période de domination par une pénalité de leur ouvreur Pierre Alexandre Dut des 22 mètres en biais. Menés 3 à 0 au bout de dix minutes de jeu, les Tarbais répliquent aussitôt. Pour enrayer une belle relance de Riaan Smit relayée par Nicolas Garrault, les Audois se mettent à leur tour à la faute. Des 25 mètres, Sebastián Poet passe la pénalité et permet au TPR de revenir à hauteur du Racing. Les Narbonnais imposent à nouveau de nombreux temps de jeu aux Bigourdans qui défendent leur ligne comme des morts de faim. Les Tarbais, héroïques en défense, perturbent les trois-quarts audois et commencent même à prendre l’ascendant en mêlée fermée. Ils alternent bien le jeu et produisent à leur tour de très beaux mouvements sans pouvoir déstabiliser totalement la défense du Racing. Les deux formations se rendent coup pour coup ! Les « orange et noir » sont à chaque fois refoulés par de gros plaquages offensifs des Pyrénéens. Ils pensent avoir trouvé la faille en envoyant leur talonneur Huia Edmonds entre les poteaux, mais M. Blondel signale un en-avant sur la dernière passe. A la demi-heure de jeu, Pierre Alexandre Dut, des 25 mètres face aux poteaux, redonne l’avantage à son équipe, suite à un hors-jeu bigourdan. Menés 6 à 3, les « rouge et blanc », très vaillants, finissent fort cette première période. La mêlée bigourdane bouscule sa rivale mais Sebastián Poet échoue malheureusement dans sa tentative des 30 mètres en biais. Sur un ballon de récupération, Giorgi Nemsadze transperce la défense du Racing. Sa chevauchée bien relayée par Morgan Rubio échoue à un mètre de la ligne. Hans Grobler relève alors le ballon et plonge en coin au milieu de deux Narbonnais. Dans le doute, M. Blondel refuse cet essai. Le TPR campe devant l’en-but audois. Sur une première mêlée à cinq mètres le pack bigourdan martyrise son rival et M. Blondel inflige alors un carton jaune à Grégory Fichten. Sur la sirène, on se dirige vers un essai de pénalité mais sur la seconde mêlée les Bigourdans se font malheureusement sanctionner pour une entrée anticipée. Les Audois s’en sortent miraculeusement et regagnent les vestiaires avec trois petits points d’avance sur des Pyrénéens très déterminés.

Les Tarbais débutent la seconde période de la plus belle des manières en marquant un essai de 80 mètres. Sur le coup d’envoi, après une réception impeccable de Benjamin Collet, Nicolas Vergallo lance sa cavalerie dans les 22 mètres. Maxime Veau perce et le ballon vole jusqu’à l’aile de Morgan Rubio. Le puncheur tarbais déboule sur plus de 40 mètres puis efface le dernier défenseur d’un crochet intérieur pour aplatir cet essai somptueux. Les Bigourdans mènent alors 8 à 6 ! Déchaînés, ils continuent à envoyer du jeu. Les Narbonnais, dominés, profitent d’une faute tarbaise pour repasser en tête grâce à une pénalité de plus de 40 mètres de leur centre Clint Eadie. Menés d’un petit point, les Pyrénéens repartent à l’assaut du camp audois. Ils emportent tout sur leur passage et après une magnifique pénaltouche le pack bigourdan, aidé de ses trois-quarts, propulse Hans Grobler dans l’en-but. Avec la transformation de Riaan Smit, le TPR mène alors 15 à 9 ! Les Haut-Pyrénéens, surpuissants, développent toujours de très beaux mouvements. Les Narbonnais commettent de nombreuses fautes pour endiguer tous ces assauts et leur deuxième ligne Nicolas Stauss écope à son tour d’un carton jaune. Sebastián Poet échoue d’extrême justesse pour un en-avant puis M. Blondel refuse au TPR un nouvel essai quand comme un seul homme, tout le pack rouge et blanc franchit la ligne audoise. A l’heure de jeu, les « orange et noir » remettent la main sur le ballon. Ils enchainent à leur tour de beaux mouvements au large mais la défense bigourdane se montre intraitable. Ils parviennent quand même à recoller au score grâce à une pénalité des 25 mètres face aux poteaux de Clint Eadie. Les Tarbais, sentant la menace se rapprocher, répliquent aussitôt et de quelle manière ! Sebastián Poet récupère un ballon sur sa ligne des 40 mètres. Le jeune ouvreur argentin, d’une feinte de passe, mystifie la défense audoise, file le long de la ligne de touche puis donne un judicieux coup de pied à suivre pour Morgan Rubio. Le véloce ailier tarbais plonge dans l’en-but pour marquer le troisième essai, synonyme de bonus offensif. Avec la transformation du bord de touche de Riaan Smit, le TPR mène alors sur le score de 22 à 12 à dix minutes de la fin. Un gros coup de massue pour des Narbonnais malmenés ainsi pour la première fois de la saison devant leurs supporters. Vexés, ils se lancent à l’attaque mais tombent sur une féroce défense bigourdane. Ils parviennent malgé tout à sauver l’honneur sur un contre. Leur troisième ligne Paul Belzons récupère le ballon et file à l’essai, privant ainsi le TPR d’un bonus offensif amplement mérité. Sur la sirène, les Tarbais se retrouvent encore sous la menace des Audois qui jouent leur va-tout. Solidaires, disciplinés et très combatifs, ils réussissent à enrayer les ultimes assauts narbonnais.

Contre vents et marées, le TPR est toujours debout ! Les Tarbais ont réalisé un véritable exploit en s’imposant dans l’Aude ! Derrière leur pack puissant, dominateur dans les airs et en mêlée, ils ont produit du très beau jeu de mouvement avec trois superbes essais à la clé. Leur prestation était très attendue après cette semaine très difficile et ils ont lancé un message fort à toute la Bigorre. Ce groupe fier et solidaire ne lâchera rien !

Hervé Cazcarra

1 Commentaire

  1. dédé

    30 novembre 2015 at 10 10 18 111811

    Exact Très belle équipe tarbaise qui nous a montré ce qu’est la solidarité et surtout l’envie, qualité qui nous a cruellement fait défaut vendredi soir. ?

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :