Rugby-ProD2 : GRENOBLE, EN TOUTE HUMILITÉ. (barrage d’accession Top14)

PatrickF

Pour la deuxième année consécutive, le FCG disputera dimanche à Brive le match du barrage d’accession pour le Top 14, mais cette fois dans la peau du club de Top 14 qui veut à tout prix y rester.

À l’entrainement d’aujourd’hui, c’est sous un beau et franc soleil que les joueurs du FCG se sont préparés dans leur antre de Lesdiguières. Sérieux, appliqués, ils ont répété les gammes, affuté les « armes ». Ils sont prêts. Une bonne ambiance règne au sein du groupe malgré l’enjeu sportif d’une très grande importance pour le club.

Les joueurs ont bataillé toute l’année pour se maintenir. À la veille de franchir la dernière marche du maintien, aucun joueur ne veut se louper, aucun ne veut gâcher le travail de toute une année. Un travail qui a débuté depuis quasiment un an, puisque les joueurs avaient repris l’entraînement le 19 juin 2018. Après l’entraînement de ce vendredi 31 mai, les sourires étaient sur tous les visages. Inutile de se mettre la tête à l’envers, de broyer du noir et de monter dans le bus avec la boule au ventre. Les Grenoblois veulent défendre leur montée acquise avec force l’année passée à la suite d’un match extraordinaire. Ils connaissent parfaitement leur adversaire. Ils connaissent parfaitement les conditions dans lesquelles ils joueront dimanche. Brive est une terre de rugby, une terre de passion pour le ballon ovale, une terre hostile pour tous les adversaires. Ils savent parfaitement que la partie sera difficile. Ils n’ont pas le sentiment d’être les favoris. Ils veulent faire le travail jusqu’au bout. En aucun, ils ne baisseront pavillon. En aucun cas, ils baisseront la tête. En aucun cas, ils baisseront les bras. En aucun cas, ils se défileront. Ils veulent respecter les couleurs rouge et bleu, la ville de Grenoble, leur club avec « force et fierté ».

Les supporters préparent le voyage, les drapeaux, les maillots, les tambours, les banderoles. L’année passée, à Montauban, un haut lieu du rugby national, les deux cents fans du FCG se sont faire entendre dans la cuvette de Sapiac, ils comptent bien, de nouveau, montrer leur attachement, leur amour pour l’équipe qu’ils viendront encourager. Rien ne sera simple face à une horde de Corréziens drapés de blanc et de noir criant à corps et à cris des « ici c’est Brive » ou « ici c’est la Corrèze », slogan décliné à sa manière dans chaque club avant et pendant les matchs.

La partie s’annonce serrée. À la veille du match aussi crucial, bien malin, celui qui pourrait désigner le vainqueur à coup sûr. Chaque équipe a ses propres atouts, a ses propres forces mais aussi ses propres faiblesses. L’écart entre le treizième du Top 14 et le premier de Pro D2 est mince. La partie se jouera dans les têtes. L’équipe, qui mentalement, aura le mieux préparé la rencontre durant la semaine sera à coup sûr proche de la victoire. La météo sera au beau fixe avec soleil et chaleur. Pour avoir snobé les Grenoblois, l’année passée, en refusant le water-break, les Oyomen s’étaient tirés une balle dans le pied avant de démarrer la rencontre et l’avaient payé à leurs dépens tout au long de la partie. Les Grenoblois ne rentreront pas dans ces considérations, ne voudront pas rentrer dans ce jeu de poker-menteur. L’heure est à la concentration, à la détermination, à l’humilité et au respect de l’adversaire.

Frédéric PROTIN.

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Rugby-ProD2, Barrage d'accession : Brive, dites 33 !

Dimanche à 15h15 ce ne sera ni plus ni moins que le 33e. match de la saison disputé par les Brivistes, et quel match ! Ils retrouveront Grenoble pour disposer d’une seconde chance d’accéder au Top14 après leur échec de dimanche dernier à Pau face à Bayonne. C’est donc à […]
rugby pro d2