Rugby-ProD2 : premier bilan d’étape après deux blocs.

PatrickF

Le second bloc s’est achevé hier par la victoire bonifiée et maîtrisée de Grenoble sur Nevers 46/21 qui permet à la formation Iséroise d’occuper la place de leader après huit rencontres de ProD2. Petit bilan d’étape.

Le patron c’est Grenoble. (1er. 30 pts)

Premier avec 30 points, 6 victoires et 6 points de bonus récoltés, le FCG a pris des points lors de toutes les rencontres disputées. Malgré un faux-pas inaugural à domicile face à Colomiers (défaite 20/23), les joueurs de Stéphane GLAS ont semble-t-il trouvé la bonne carburation : meilleure attaque du championnat (254 points) seconde défense et un britabonus à +14 en font, à ce moment de la saison, un solide prétendant à la remontée.

Le réveil de l’USAP. (2e. 25 pts)

Après une premier bloc décevant (2 victoires et 2 défaites dont une fessée à Aix), une entame de second bloc sur un échec à Rouen (défaite 12/10), l’autre relégué de Top14 va mieux. La preuve, les Catalans sont sur une série de 3 victoires consécutives et bonifiées. Ces 15 points engrangés en 3 matches leur ont permis de se hisser à la seconde place du classement. A noter le vent de fraîcheur que fait souffler la “jeune classe” dans les rang de l’USAP depuis quelques semaines.

Oyonnax : valeur sûre. (3e. 25pts)

A l’image de leur succès en ouverture de la 8e. journée de ProD2 à Aix, ce n’est peut-être pas le jeu le plus flamboyant de ProD2 qu’envoient les hommes de Joe El ABD mais c’est puissant, pragmatique et surtout efficace. Invaincus à domicile (bien qu’accrochés dernièrement par Colomiers et dans une moindre mesure par Carcassonne) les Oyomens ont ramené des points (6 points) de 3 de leurs 4 déplacements.

Biarritz pointe de bout du nez (4e. 24pts)

Il y a maintenant un petit moment que le BOPB n’avait pas connu l’ivresse de cimes. Après 8 journées, les Basques sont à la 4e. place et semblent sur une dynamique positive : 3 succès de rang dont un à l’extérieur. Un effet du nouveau staff ( NADAU/SOWERBY) ? A confirmer au prochain bloc !

Angoulême, un coup de moins bien ? (5e. 24pts)

Un temps leader “surprise” du championnat, le SA XV semble avoir eu quelques difficultés à digérer la déculottée subie à Perpignan lors de la 6e. journée (48/10). Dans la foulée le revers à domicile 28/3 face à Grenoble a acté ce “coup de moins bien” des Charentais. Cela dit, l’hémorragie a été endiguée au soir de la 8e. journée grâce à la victoire 37/11 face à Aurillac.

Colomiers : dans le top 6 ! (6e. 21 points)

Certes nous ne sommes qu’à la 8e. journée, mais cette formation Columérine n’a plus grand chose à voir avec celle de la saison passée qui a bataillé jusqu’à la 30e. journée pour sauver sa peau en ProD2. Bien lancée par sa victoire à Grenoble en ouverture de championnat, et bien que défaite par Angoulême à domicile cette équipe présente un bilan équilibré de 4 victoires pour 4 défaites. Cela dit, la réception des deux promus lors du second bloc peut jouer un effet “trompe-l’œil” sur le classement actuel de l’US Co.

Béziers : au portes du Top6 (7e. 21 pts)

De l’importance des points de bonus ! Alors que les protégés de David AUCAGNE comptent une victoire de plus que Colomiers, ils font jeu égal en terme de point au classement (21). La faute à une maigre récolte de points de bonus : un seul en sept matches disputés. La rencontre de la 9e. journée, justement face à Colomiers sera l’occasion de remettre les pendules à l’heure ! Rappelons que Béziers a toujours un match en retard (5e. journée) contre Nevers programmé le 29 novembre prochain.

Carcassonne : bilan à l’équilibre (8e. 19 pts)

Avec 4 victoires pour 4 défaites c’est un bilan à l’équilibre que présente l’US Carcassonne après 8 journées. Dans le même ordre d’idée, les points perdus à domicile face à Grenoble (2e. journée) ont été rattrapés par une victoire à l’extérieur lors de la 5e. journée à Valence-Romans. Mais, cette formation laisse un petit goût d’inachevé dans ses prestations, notamment avec un rendement inférieur à celui escompté au regard de la composition de ses lignes arrières. Peut-être un levier à activer pour le staff d’une équipe ambitieuse …

Aix : c’est irrégulier ! (9e. 18 pts)

On pourrait résumer (au risque de caricaturer) les deux premiers blocs des Aixois à la première et à la dernière rencontre disputées. Cette équipe a donc été en mesure d’assommer Mont de Marsan sur ses terres Landaises 42/12 au soir de la première journée et s’est inclinée face à Oyonnax à domicile 13/22. Entre les deux, la défaite à Béziers 22/0 ou la venue victorieuse de Grenoble 17/26 dénotent avec la “cartouche” infligée à Vannes 45/24 lors de la 5e. journée. Cette formation qui peut s’appuyer sur de solides moyens humains et financiers doit donc gagner en régularité !

Montauban : ce n’est pas si mal ! (10e. 15 pts)

Et oui, car cette équipe Montalbanaise, touchée par une épidémie de staphylocoque n’a disputé que 6 rencontres sur 8. Et malgré deux matches de retard elle se positionne à la 10e. place. Certes sa dernière sortie sur la pelouse de Sapiac face à Vannes n’a que moyennement rassuré les supporters Vert et Noir (victoire 17/13) et le déplacement à Mont de Marsan lors de la 7e. journée, après presque un mois sans jouer et des entraînements en pointillés du fait de l’épidémie de staphylocoque, a tourné au fiasco. L’un des défis de cette formation sera d’encaisser les deux matches supplémentaires (29 novembre puis 13 mars) dans un calendrier déjà très lourd !

Vannes : décevant ! (11e. 14 pts)

Révélation de l’exercice 2018/2019, le RCV déçoit actuellement avec une modeste 11e. place au classement et déjà 5 défaites au compteur. La faute à des débuts difficiles lors du premier bloc : une lourde défaite à Carcassonne (37/10) suivie d’un court revers à Biarritz (18/17). La faute aussi à un calendrier qui a réservé aux Bretons 5 déplacements en 8 rencontres et force est de constater que contrairement à la saison passée les Hommes de Jean-Noël SPITZER ont du mal à voyager . Attention tout de même au début du 3e. bloc avec la réception de Grenoble et un déplacement à Perpignan.

Mont de Marsan à la peine ! (12e. 13 pts)

Le SMR aurait-il du mal à se remettre du départ de Christophe LAUSSUCQ ? A l’image de Vannes, les montois méconnaissables ont enchaîné deux défaites lors de deux premières journées avant d’avoir toutes les peines du monde à se défaire de Carcassonne (28/26) lors de la 3e. journée. Au terme de ce second bloc, les Montois ne se sont toujours pas rassurés et ne totalisent que 3 victoires dont une fleuve face à Montauban et se sont inclinés à Perpignan 44/17. C’est Rouen, un concurrent direct au classement, qui sera accueilli à Boniface pour la reprise : impossible de se louper !

Rouen, un apprentissage difficile (13e. 13 pts)

Même si le promu Rouennais termine ce second bloc au dessus de la zone rouge, l’apprentissage est difficile pour les Normands. Plus mauvaise attaque du ProD2 (118 points seulement d’inscrits), le RNR a retrouvé le chemin de l’en-but adverse à l’occasion de la réception de Carcassonne (victoire 28/26) après 4 rencontres sans le moindre essai. La bataille pour le maintien est engagée !

Nevers : à côté de la plaque ? (14e. 12 points)

Premier non relégable avec 12 points pour 3 victoires, le bilan de l’USON est sans rapport avec son standing et ses ambitions. Certes les Neversois ont un match à rattraper (contre Béziers) mais le -50 du goal-average fait tâche tout comme le “0” pointé en matière de bonus. La lourde défaite face à Grenoble 46/21 montre que Nevers pour l’instant n’y est pas. Pas sûr que le président DUMANGE goûte bien longtemps cette situation !

Aurillac : en zone rouge ! (15e. 9 points)

Alors que le Stade Aurillacois avait lancé sa saison par deux victoires face à Biarrtiz et à Rouen, la machine cantalienne semble s’être tout bonnement enrayée. Les coéquipiers de Paul BOISSET sont sur une série de 5 défaites de rang seulement interrompue par le report de la rencontre face à Montauban. A 4 points de la 13e. place, Aurillac ne doit pas laisser l’écart se creuser davantage mais l’attaque su SACA (15e. ) est en berne. Prochaine réception à risque : Aix pour le compte de la 9e. journée !

Valence-Romans n’y arrive pas ! (16e. 2 pts)

Deux petits points, voilà le très maigre butin amassé par le VRDR après 8 journées de ProD2. Pour sa première saison dans le monde professionnel le club né de la fusion entre Valence et Romans est en très grande difficulté. Peu gâtés par un calendrier qui leur a réservé 5 sorties en 8 rencontres lors de ces deux premiers blocs, les joueurs du VRDR ont dû se “fader” les gros bras tels que Grenoble, Oyonnax ou encore Béziers. Ajouté à cela le manque de réussite à Rouen où la victoire était à la portée de cette formation courageuse, la 15e.attaque du championnat va enchaîner deux réceptions cruciales pour entamer le 3e. bloc. Faux-pas interdit !

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Fédérale 1 : Résultats et classement de la poule 1 après la 6ième journée