TPR : un bonus mérité !

herve

Le TPR se rendait dans le mythique stade Aimé-Giral avec pas moins de cinq joueurs issus des Espoirs sur la feuille de match. Un déplacement périlleux face à des Catalans revanchards, invaincus dans leur antre et qui ne pouvaient se permettre le moindre faux pas pour poursuivre la course à la montée. 

Avec l’appui d’un vent violent et souvent tourbillonnant, les Bigourdans font une très bonne entame de match. Ils investissent le camp de l’USAP et poussent les Catalans à deux reprises à la faute. Nicolas Laharrague ouvre le score à sa deuxième tentative. Menés 3 à 0, les « sang et or » répliquent aussitôt mais se heurtent à une défense tarbaise très virulente. Jonathan Bousquet manque la pénalité de l’égalisation. Très performants dans les rucks, les Haut-Pyrénéens bousculent les Usapites avec de belles avancées. Le combat est très âpre et les esprits s’échauffent vite. Pour calmer les ardeurs, M. Brousset inflige un carton jaune à Jean-Pierre Pérez et à Jérôme Schuster.  Les Bigourdans, nullement impressionnés, poursuivent leur avancée. Après une pénal-touche, le centre Mafi se met à la faute et écope à son tour d’un carton jaune. Nicolas Laharrague dompte le vent et double la mise. Vexés, les Catalans repartent à l’assaut du camp haut-pyrénéen. Sur une touche, ils obtiennent une pénalité. Jonathan Bousquet, des 25 mètres en coin, réduit le score. Les Tarbais menacent à nouveau les « sang et or ». Ils échouent sur une pénal-touche mais Nicolas Laharrague concrétise cette belle domination en passant une nouvelle pénalité des 22 mètres face aux poteaux. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Le TPR endigue les assauts catalans et termine fort cette première période. Malheureusement, les Tarbais se retrouvent à nouveau à 14, suite au carton jaune infligé à Jean-Baptiste Lamotte pour une faute d’anti-jeu. C’est sur ce score de 9 à 3 en faveur des Bigourdans que les deux équipes regagnent les vestiaires.

En ce début de seconde mi-temps, les Tarbais toujours réduits à 14, défendent cet avantage de six points avec beaucoup d’ardeur. Ils se retrouvent rapidement à 13 lorsque Giorgi Nemsadze écope à son tour d’un carton jaune. Les Catalans, jusqu’alors plongés dans le doute, refont surface sur deux erreurs du TPR. En voulant récupérer un ballon dans l’en-but, Thomas Poitrenaud concède une mêlée à cinq mètres. Le pack de l’USAP, en supériorité numérique, envoie son troisième ligne centre Karl Château derrière la ligne. Avec la transformation de Jonathan Bousquet, les « sang et or » prennent alors les devants d’un tout petit point. Les Bigourdans, très vaillants, répliquent aussitôt avec une belle percée de leur talonneur Agustín Costa Repetto. Bousculés, les Perpignanais se mettent encore à la faute. Face au vent, Nicolas Laharrague, des 30 mètres en biais, ne loupe pas la cible et permet ainsi aux siens de repasser devant au score. Sur le renvoi, les Tarbais ne maîtrisent pas le ballon. Les « sang et or » profitent aussitôt de cette nouvelle erreur. Sur la récupération, David Marty fixe la défense tarbaise. Le jeu rebondit alors grand côté et Geoffrey Michel récupère une longue passe sautée pour filer à l’essai. Menés 17 à 12, les Bigourdans défendent comme des morts de faim leur ligne. Ils finissent par concéder une nouvelle pénalité et Jonathan Bousquet permet à son équipe de prendre le large. L’USAP, poussée par ses supporters, pense alors faire exploser en plein vol le TPR. Les Tarbais font preuve d’une extrême vaillance et ne lâchent rien. Avec beaucoup de courage, ils repartent à l’assaut du camp perpignanais en multipliant les temps de jeu. Après plusieurs pilonnages de ses avants, Brice Chevtchenko joue un coup de pied par dessus repris dans l’en-but par son centre Laurent Tranier. Avec la transformation difficile réussie par Nicolas Laharrague, le TPR revient à un petit point de l’USAP. Les Catalans, poussés dans leurs derniers retranchements, se libèrent en fin de match grâce à un drop de leur ouvreur Tommaso Allan.

Le TPR a fourni un match plein et est passé très près d’un exploit à Aimé Giral. Les Tarbais ont fait preuve d’une grande combativité pour contrarier la furia catalane. Un TPR de caractère qui ramène un très bon point de ce déplacement. Samedi, les Bigourdans recevront des Carcassonnais tout auréolés de leur victoire à Dax, tandis que les Catalans feront un déplacement périlleux à Mont de Marsan.

Hervé Cazcarra

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Section ITW Vincent Campo 25/01/2015

Total :0 Facebook Facebook Messenger Twitter Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr Email SMS

Send this to a friend