TPR : Un bonus plus que mérité !

herve

Après la trêve de Noël, le TPR se déplaçait à Colomiers pour la reprise du championnat. Aux absences de Maxime Veau, de Luix Roussarie et de Riaan Smit, venaient s’ajouter le jour même celles de Sione Timani, dos bloqué, et de Filipe Manu , blessé au mollet lors de l’échauffement. Cyril Veyret intégrait le quinze de départ et Alexis Armary le banc des remplaçants face à des Columérins intraitables dans leur stade Michel-Bendichou. Cette rencontre promettait d’être très disputée et elle le fut jusqu’au bout !

Pas de round d’observation ! Les deux équipes se répondent d’entrée coup pour coup. Lors de leur première incursion dans le camp haut-garonnais, les Bigourdans se montrent très pragmatiques. Sur une mêlée, ils obtiennent une pénalité et Sebastián Poet, des 35 mètres en coin, ouvre le score. Menés 3 à 0, les Columérins envoient à leur tour du jeu mais se heurtent à une défense tarbaise très virulente. Les hommes de la colombe sont freinés sur leur première pénaltouche mais le bouillant Giorgi Nemsadze écope d’un carton jaune pour une faute. Réduit à quatorze, le TPR résiste avec bravoure aux assauts de l’USC. Les Haut-Pyrénéens, très vaillants, parviennent même à se dégager sur la deuxième pénaltouche des banlieusards toulousains. Les vagues bleues et blanches reviennent mais le TPR veille au grain. Sionasa Vunisa sauve son équipe grâce à une magnifique interception. Le capitaine columérin Béco enraye illicitement la relance du véloce ailier fidjien et écope à son tour d’un carton jaune. La pénalité tentée des 55 mètres par Laurent Tranier meurt sous la barre transversale. Colomiers profite d’une faute tarbaise au sol pour égaliser des 35 mètres en coin par l’intermédiaire de David Skréla. Les Bigourdans, très tenaces, ne lâchent rien. Ils poussent à leur tour leurs adversaires à la faute et leur jeune ouvreur argentin Sebastián Poet, des 40 mètres en coin, passe la pénalité. Menés 6 à 3, les Columérins repartent à l’assaut du camp haut-pyrénéen. Toutes leurs tentatives échouent face à une défense tarbaise intraitable. Le TPR se retrouve une nouvelle fois en infériorité numérique quand M. Dufort inflige un carton jaune à Addison Lockley pour une faute en touche. Après une nouvelle pénaltouche bien contenue par les Tarbais, les hommes de la colombe déplacent le jeu sur les extérieurs. David Skréla, d’un judicieux coup de pied rasant, envoie son centre Florian Nicot à l’essai. Avec la transformation de son ouvreur, la colombe pense prendre son envol. Les Tarbais ripostent aussitôt ! Ils se lancent à nouveau à l’attaque et après plusieurs temps de jeu, Sebastián Poet trouve une magnifique touche indirecte à cinq mètres de la ligne columérine. Agustín Costa Repetto, récupère le lancer adverse comme une offrande. Le solide talonneur argentin, tel un taureau furieux, dévaste tout sur son passage pour aller en terre promise. Avec la transformation de Sebastián Poet, l’ours revient à hauteur de la colombe juste avant la pause : 13 – 13 , un score de parité amplement mérité !

Au retour des vestiaires, les Columérins pour se défaire de ces coriaces bigourdans multiplient les temps de jeu. Les Tarbais défendent comme des morts de faim mais commettent une faute au sol. David Skréla, des 25 mètres en coin, redonne un peu d’air à l’USC. Les hommes de la colombe poursuivent leurs efforts en lançant de belles offensives. Efforts récompensés avec une pénalité des 40 mètres de biais de David Skéla pour une nouvelle faute au sol tarbaise. Menés 19 à 13, les Bigourdans s’accrochent et se montrent à leur tour menaçants. Ils échouent tout d’abord sur une pénaltouche puis sur un coup de pied à suivre de leur ailier Morgan Rubio, bien repris par l’arrière garde columérine. Le pack rouge et blanc prend le dessus en mêlée fermée sur son rival. Nicolas Laharrague échoue de très peu des 40 mètres en coin lors de sa première tentative. Les Haut-Pyrénéens dominent cette fin de rencontre. Ils se lancent éperdument à l’attaque et pilonnent la ligne haut-garonnaise. Les Columérins se mettent alors hors-jeu pour endiguer ces assauts répétés. Nicolas Laharrague passe la pénalité des 25 mètres en coin et permet aux siens de revenir dans le bonus défensif à cinq minutes de la fin. Les Bigourdans jouent leur va-tout ! Sur la dernière mêlée avec introduction adverse, ils produisent un très bel effort et obtiennent la pénalité de l’égalisation. Le suspense est alors total ! Tout le stade Michel-Bendichou retient son souffle quand, sur la sirène, Nicolas Laharrague s’élance des 40 mètres en coin. Le ballon s’élève mais frôle le poteau droit. Les hommes de la colombe l’ont vraiment échappé belle.

Le TPR obtient cependant un bonus plus que mérité. Les Tarbais ont fait preuve d’une grande solidarité et de beaucoup de combativité. Ils auraient même pu l’emporter en étant plus disciplinés. Vendredi prochain, un match de haut niveau les attend face à l’Aviron Bayonnais, un des prétendants à la montée en Top 14. 

Hervé Cazcarra

 

Réagissez à l'article ! Qu'en pensez vous??

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Next Post

Les réactions tarbaises

Découvrez les réactions de Frédéric Garcia, Nicolas Nadau, Benjamin Collet, Mathieu Giudicelli, Nicolas Garrault et d’Addison Lockley après la rencontre très disputée entre l’US Colomiers et le TPR !  Hervé Cazcarra Total :0 Facebook Facebook Messenger Twitter Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr Email SMS

Send this to a friend